Il est gaucher ? Vous avez un rôle à jouer…

Il est gaucher ? Vous avez un rôle à jouer…

“Moi, je fais tout comme Papa !”

Si les deux parents sont gauchers, Bébé a une chance sur deux de l’être également. Un des deux parents est gaucher : une chance sur trois. À l’inverse, seul un enfant gaucher sur dix est issu de parents droitiers… Alors, sont-ce les gènes qui décident ? En partie seulement. Ce dont on est scientifiquement sûr aujourd’hui, c’est que le cerveau, en se développant, accorde un caractère dominant à l’une des deux mains : on “naît” gaucher lorsque l’hémisphère droit du cerveau est dominant et vice versa.

 

Que les parents de gauchers se rassurent : dans un cas comme dans l’autre, il s’agit d’un développement tout à fait naturel et l’enfant gaucher ne sera pas plus maladroit ou moins intelligent qu’un droitier, il ne confondra pas plus que celui-ci la droite et la gauche et pourra même se révéler artiste (comme Léonard de Vinci), musicien d’exception (comme Beethoven ou Paganini) ou sportif émérite (comme Pelé ou John Mac Enroe).

 

Bébé est gaucher

Le gaucher nettement et précocement latéralisé s’adapte rapidement et apprend très tôt à surmonter les difficultés d’un quotidien conçu pour les droitiers. N’hésitez pas à aider votre enfant, par exemple, apprenez-lui à positionner sa feuille de papier avec le coin supérieur gauche positionné plus haut que le coin droit lorsqu’il dessine. Cette habitude l’aidera plus tard lors de l’apprentissage de l’écriture.

 

En fin de compte, seule une latéralisation imparfaite ou contrariée peut éventuellement mettre un frein à son habileté. Et là, n’attendez pas, emmenez votre enfant chez un psychomotricien qui l’aidera à déceler sa véritable main directrice.

 

Méfiez-vous de l’effet miroir !

Pour progresser, Bébé copie littéralement ce que vous faites. Mais souvent, lorsque vous jouez ou que vous lui donnez son repas, vous vous placez face à lui : comme devant un miroir. L’enfant va alors attraper tout naturellement de la main gauche le jouet ou la cuillère que vous lui avez tendus de la main droite. Et sans le vouloir, vous l’avez ainsi incité à devenir… gaucher. Pour ne pas influencer sa latéralisation, pensez donc à vous asseoir régulièrement à côté de lui et non en face.

 

Fonte

Visitado em 07/09/07

Deixe um comentário

avatar
  Subscribe  
Notify of