Gaucher ou droitier, quelle importance ?

La population compte environ 10% de gauchers. Ni plus, ni moins que par le passé. Diabolisés pendant longtemps, on commence aujourd’hui à admettre leur spécificité, pourtant bien peu conséquente. Cependant, le processus de latéralisation très important dans la vie de l’enfant, est à suivre de près.

L’importance de la latéralisation

Les petits enfants utilisent indifféremment main gauche et droite. La spécialisation intervient progressivement à partir de trois ans. Elle est avant tout un choix, une manifestation d’autonomie du petit enfant. “La latéralisation est signe que l’enfant se différencie de ses parents”, résume Sylvie Cady, psychanalyste et auteur de l’ouvrage “Latéralité et image du corps chez l’enfant”. Et surtout, elle permet d’être plus précis, plus adroit dans le geste. L’arrivée à l’école fixe véritablement l’orientation droitière ou gauchère, avec l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Parfois l’instituteur conseillera l’usage de la main droite, si l’enfant hésite. Ce qui peut ne pas correspondre à sa dominante neurologique.

Gaucher, un défaut ?

Pour les gauchers, le temps de la chasse aux sorcières est révolu. Ils sont des enfants aussi intelligents que les autres. “Le petit gaucher n’est pas particulièrement maladroit, par contre un gaucher contrarié oui : son écriture sera tendue, il pourra avoir des difficultés à se situer dans l’espace”, souligne Sylvie Cady. Acceptée par les parents, l’orientation gauchère n’est pas un problème pour l’enfant. Son développement personnel et physique n’en sera pas affecté. Peut-être l’apprentissage de l’écriture demandera-t-il simplement un peu plus de patience.

C’est plutôt l’ambidextrie qui peut poser problème. “Signe d’un retard de latéralisation, elle peut être inquiétante si elle persiste après cinq ans”, précise Geneviève Labes, psychomotricienne. Mieux vaut avoir recours aux conseils d’un psychomotricien qui saura déceler la main directrice de l’enfant.
Massé Sandrine
Source visitée le 11/09/2020

Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *